pictogramme solutions Tribune d’expert industrie

Une expression libre ou un avis d’expert par un professionnel de l’industrie

“Nous avons appliqué les méthodes de la gestion de maintenance industrielle au monde de la logistique !”

Publié par La rédaction | IT SHAKER | Le lundi 30 nov. 2020

Trois questions à Thomas Poissonnier, responsable maintenance chez Lactalis Logistique et Transport

Responsable maintenance depuis deux ans sur le site logistique du Groupe Lactalis basé en région lyonnaise, Thomas Poissonnier nous décrit son défi quotidien : la gestion d’une équipe dédiée au bon déroulement des flux logistiques d’une plateforme créée en 2017.

La logistique agroalimentaire, un défi particulier pour le responsable maintenance ?

Le site où j’évolue avec une équipe de 12 personnes est récent, il est sorti de terre en 2017 et a été inauguré en 2018. Notre quotidien est de veiller six jours sur sept, vingt-quatre heures sur vingt-quatre au bon déroulement des flux logistiques pour une activité agroalimentaire. C’est une particularité significative, car avec cette plateforme, nous avons fait entrer la logistique dans une nouvelle ère. En effet, gérer un entrepôt automatisé, comme une usine, requiert de l’innovation. Notre site en est à un stade hybride : nous appliquons les méthodes de la gestion de maintenance industrielle au monde de la logistique !

Historiquement, la logistique est associée à la mécanique et à la manutention manuelle (Chariots élévateurs, gerbeurs...). Avec ce nouvel entrepôt, nous avons fait entrer la logistique dans la maintenance 4.0 en y ajoutant des outils informatiques et de supervisions en temps réel, comme pour les usines.

Nous considérons que nous sommes des précurseurs en ouvrant le monde de la logistique à la maintenance des machines automatisées et informatisées. Un groupe comme Lactalis étant bien implanté dans le secteur industriel, le choix de départ était d’appliquer notre connaissance de la maintenance industrielle à la logistique. Mon défi quotidien est de transposer cette gestion de la maintenance à cet univers en s’appuyant sur nos savoir-faire en interne, sans s’adresser uniquement à des prestataires. Nous gérons ces installations comme un outil de production dans une démarche d’amélioration continue.

Qu’apporte la GMAO dans la gestion de votre installation ?

Justement, nous ne sommes pas encore équipés d’une GMAO à mon grand regret. C’est la première fois depuis 2008 que j’interviens dans le domaine de la maintenance sans cet outil que j’estime indispensable. Un logiciel GMAO (gestion de maintenance assistée par ordinateur) permet d'organiser complètement la maintenance au quotidien pour centraliser et gérer les interventions ou simplement gérer le stock des pièces.

À mon sens, la GMAO est un outil ergonomique qui fait gagner en temps, en fiabilité et surtout fluidifie la communication. Actuellement, cette absence de logiciel ne nous pénalise pas sur des travaux d’ordre curatif, du fait de la jeunesse de l’installation, mais nous réalisons la maintenance préventive et nous sommes déjà en mesure d’effectuer une maintenance prédictive, grâce à notre supervision quotidienne des variations de températures de l’installation par exemple. Mais cela a ses limites. Même en ayant informatisé notre entrepôt, nous ne disposons pas d’alerte sur la récurrence de panne qui nous permettrait d’ajuster notre maintenance préventive. Tout cela reste encore de l’ordre de l’analyse humaine via un tableur Excel !

Responsable maintenance de demain : la technologie sera-t-elle indissociable du métier ?

Pour moi, la technologie sera partout , et le responsable maintenance de demain ne sera plus expert dans un seul domaine. Ce métier est déjà devenu complexe, car il nécessite des connaissances en automatisme, en électrique, en mécanique et en informatique. C’est presque un défi impossible à relever compte tenu du niveau déjà élevé des compétences techniques indispensables à ce métier…

Je crois que l’industrie du futur entraînera plus de collaboration entre le métier de la maintenance et celui de l’informatique. Nos usines deviennent dépendantes des réseaux et la présence d’informaticiens programmeurs et d'informaticiens réseaux est primordiale pour aider le responsable maintenance de demain.

L’informatique ne se résume plus aux seuls ordinateurs sur un bureau. Tout est informatisé dans l'entrepôt : les flux de palettes, les systèmes de convoyage, les navettes automatiques, les machines connectées… Si le responsable maintenance d’aujourd’hui possède de bonnes connaissances en digital, l’informatique pure et dure reste un domaine à part entière difficilement accessible quand il faut intervenir sur une panne issue d’un problème de réseau ou de programmation.


logo éditeur logiciel IT SHAKER

À propos de IT SHAKER

IT Shaker est un média destiné aux entreprises, et dont le but est de les aider dans leur recherche de solutions digitales adaptées à leur activité et problématiques de digitalisation.

IT Shaker privilégie la qualité à la quantité. Loin d’être uniforme, tout contenu publié sur IT Shaker apporte des informations stratégiques à valeur ajoutée pour nourrir votre réflexion et accompagner votre prise de décision sur des problématiques IT et la digitalisation métier.

IT Shaker informe en privilégiant l’expertise et les retours d’expérience.

Ces tribunes peuvent aussi vous intéresser