Veuillez accepter les conditions générales d'utilisation du site

LegalTech, cette nécessaire digitalisation des métiers du droit pour attirer sa clientèle et se développer

lundi 13 mai 2019 - Par IT SHAKER

Benjamin TISSOT, responsable marketing chez Voxity nous livre sa perception de la transformation digitale des professionnels du droit et du chiffre. Entre loi croissance et attentes clients, le numérique offre de réelles opportunités pour développer son business et sa clientèle.


La digitalisation des métiers du droit est un enjeu majeur pour les directions juridiques et pourtant la maturité digitale ne semble pas au rdv, pourquoi ? 

De mon point de vue, les métiers du droit sont avant tout des professions réglementées qui avaient des interdictions de publicité ou un numerus clausus. Historiquement, ces métiers sont très contrôlés et peu confrontés à la concurrence. Ils n'ont donc pas eu la nécessité de développer des stratégies commerciales et marketing. Ce contexte a contribué à freiner leur développement et leur digitalisation. Pour exemple, dans certains barreaux, il y a encore quatre ans, la moitié des avocats n'avaient pas d'adresse email dédiée à leur activité professionnelle...

Ces métiers sont donc très en retard sur leur transformation digitale. Aujourd'hui, de nouvelles lois, comme la loi croissance (ou loi Macron) ouvrent beaucoup plus de possibilités pour les professionnels du droit pour leurs permettre de booster leur activité. La plupart sont conscients de cette opportunité qu'est la digitalisation mais restent toutefois réticents à franchir le cap. Ils n'auront cependant pas le choix face à la demande provenant directement des clients et de leurs usages. Comme pour les professionnels de la santé qui ont digitalisé la prise de rendez-vous avec des outils comme Doctolib.


La contrainte réglementaire et juridique de la profession est-elle toujours un frein à la digitalisation ? 

Il est vrai que la contrainte réglementaire était un frein mais à l'heure de la digitalisation et des nouvelles lois en application, elle est aujourd'hui devenue une opportunité. Prenons l'exemple des notaires qui peuvent maintenant faire signer les actes par visio conférence, tout comme les avocats qui proposent de tester leurs services au cours d'un premier rendez-vous en visio. Par ailleurs, l'émergence des LegalTech (uberisation et nouveaux services : Automatisation, IA, blockchain et Big Data) offre de plus en plus d'opportunités à ces professions que le gouvernement encourage par des dispositifs numériques dans sa « loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques » du 6 août 2015.


Quel est votre regard sur les mutations en cours ? 

Je constate une grande similitude entre les professionnels du droit et du chiffre. De fait, ces métiers ont la possibilité légale de se regrouper en sociétés pluri-professionnelles. Le marché se consolide en ce sens grâce au regroupement de plusieurs entités juridiques en GIE comme le font les notaires, avocats et huissiers de justice.

La mobilité est facilitée pour certaines professions et produit un effet de levier sur la relation client. L'ouverture à la concurrence redistribue les cartes, l'expert juridique est devenu un chef d'entreprise et aspire à instaurer une véritable relation avec le client. Ce client qui était autrefois un simple numéro de dossier devient une personne à attirer puis à fidéliser.


Quelles tendances émergent ?

L'évolution des pratiques marketing s'opère au rythme des usages et sur les canaux de la clientèle finale (réseaux sociaux, sms, prise de rendez-vous en ligne...). L'expert doit quant à lui définir une véritable stratégie commerciale pour attirer sa clientèle et se développer. L'évolution du marché et cette ouverture à la concurrence génèrent une augmentation des attentes clients.

Pour améliorer la relation client, les métiers du droit et du chiffre peuvent agir sur différents leviers grâce au digital pour apporter plus de personnalisation et de transparence. L'intelligence artificielle assiste les avocats dans la recherche documentaire, les LegalTech permettent d’absorber en un rien de temps des tâches répétitives et standardisées, la blockchain pour le stockage et la transmission sécurisée d’informations... Autant d'innovations au service des professions réglementées pour leur permettre de toucher une clientèle de plus en plus connectée. La technologie facilite les échanges directs et permet de replacer le client au centre d'une relation privilégiée.

A propos de IT SHAKER

IT Shaker est un média destiné aux entreprises, et dont le but est de les aider dans leur recherche de solutions digitales adaptées à leur activité et problématiques métier. Plus qu’un annuaire, il ambitionne de regrouper les principaux logiciels professionnels, toutes catégories et tous secteurs d’activité confondus, ainsi que l’ensemble des publications IT à destination des professionnels décisionnaires.

IT Shaker privilégie la qualité à la quantité. Loin d’être uniforme, tout contenu publié sur IT Shaker apporte des informations stratégiques à valeur ajoutée pour nourrir votre réflexion et accompagner votre prise de décision sur des problématiques IT et la digitalisation métier. IT Shaker informe en privilégiant l’expertise et les retours d’expérience.

-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
IT Shaker

IT Shaker est un média destiné aux entreprises, et dont le but est de les aider dans leur recherche de solutions IT adaptées à leur activité et problématiques métier. Plus qu’un annuaire, il ambitionne de regrouper les principaux logiciels professionnels, toutes catégories et tous secteurs d’activité confondus, ainsi que l’ensemble des publications IT à destination des professionnels décisionnaires.

IT Shaker privilégie la qualité à la quantité. Loin d’être uniforme, tout contenu publié sur IT Shaker apporte des informations stratégiques à valeur ajoutée pour nourrir votre réflexion et accompagner votre prise de décision sur des problématiques IT et la digitalisation métier. IT Shaker informe en privilégiant l’expertise et les retours d’expérience.